Quand la réalité virtuelle nous rend service

See here the complete article list

Le projet Viste est actuellement encore au stade de prototype et est en cours de test, son but lorsqu'il sera terminé est de permettre à des non et mal-voyants de simuler, grâce aux principes de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, des traversées de carrefour en toute sécurité.
Ce projet a été créé par Carine Briant (instructrice en locomotion à l'IRSA) et par Lauren Thevin (postdoctorante à l'INRIA).
Pour une présentation plus détaillée de ce projet je vous invite à vous référer à cet article, je vais pour ma part aujourd'hui vous partager mon expérience sur ce projet que j'ai pu tester le 20/06/2018.

Le matériel utilisable

Selon notre degré de vision on peut utiliser 2 types de matériel différents :

Un test en 3 étapes

Effectivement, le test ne se contente pas de nous plonger d'un coup dans les mondes virtuels pour procéder à une traversée et donc à une analyse, il se décompose en 3 étapes :

  1. Prise de connaissance avec le matériel, il faut trouver un cube placé dans l'endroit où se déroule le test ;
  2. Première tentative d'analyse, on rentre donc dans un premier monde et il faut trouver le passage piéton pour ensuite pouvoir traverser (dans ce premier cas le carrefour est relativement simple) ;
  3. Deuxième analyse, là, le carrefour se complique, il contient 4 voies et un feu de circulation en plus, il faut donc reprendre toute l'analyse apprise auparavant en locomotion.

Une réalité pas si réaliste

Évidemment je me répète mais le projet est en phase de test, il est donc normal d'y trouver les petits problèmes que je vais mensionner ci-après, ces derniers auront très probablement disparus lors de la version finale de ce projet.
Le plus gros problème (c'est également l'un des seuls en fait) est que les voitures se distinguent très mal d'un bruit constant qu'on peut entendre pour une raison que j'ignore, de plus, dans l'un des 2 mondes testés les voitures apparaissent et disparaissent sans raison, elle n'ont pas de réelle trajectoire.
Le fait que le bruit des véhicules est très peu distinguable entraîne bien évidemment un autre souci, on a beaucoup de mal à suivre la bonne parallèle à ceux-ci, et il m'est donc personnellement arrivé de me retrouver au bon milieu de la route (j'ai bien dû me faire rouler dessus quelques fois également ?).

Des progrets avant une utilisation en locomotion

Vous l'aurez compris, ce projet doit donc encore évoluer pour qu'une utilisation en cours de locomotion soit envisageable, mais une fois les problèmes rencontrés réglés, je pense que ce projet a un avenir pour permettre aux élèves en locomotion d'appréhender les premières analyses différemment.
Avec ce matériel, on pourra avoir l'impression d'être réellement dans un espace hurbain, en étant en réalité dans un espace tel qu'un gymnase et donc en toute sécurité, ce qui peut sûrement rassurer au début.
Je mets volontairement toutes mes phrases précédentes au conditionnel puisque j'ai pour ma part fais mes premières analyses il y a maintenant à peu près 6 mois, en réalité réelle si j'ose dire, je ne peux donc dire si ce que j'avance pourra se confirmer ou non.

En espérant que ce retour aura pu vous donner envie de tester un tel projet lors de sa finalisation, si vous avez la moindre question n'hésitez-pas à la poser en commentaire, j'y répondrai avec plaisir.

Other infos:
Total number of visits: 2436
Last change: By Corentin (2018-07-05 at 07:03:22)
Article number (category): A173 (Vie quotidienne)

Comments

Le dépôt de commentaires sur ProgAccess est réservé aux membres. Merci de vous connecter, ou de vous inscrire.